Ascension du Toubkal 4167 m



1° jour - Vendredi 31 juillet

Avec Sylvie et Ali, départ en taxi de Marrakech jusqu'au village berbère d'Imlil 1700 m, au bout de la route carrossable. Là, au café surplombant la place centrale, nous mangeons notre première très bonne tajine. Après s'être bien restauré, nous partons en direction du refuge Neltner à 3207m. La plupart de nos affaires étant restées à l'hotel à Marrakech, nous ne prenons ni porteur, ni mule. Nous mettrons 4h10 pour atteindre le refuge. Tout autour, de nombreuses tentes sont installées par quelques randonneurs autonomes mais aussi et surtout par les nombreuses agences de voyage qui ne se déplacent qu'avec toute leur logistique.
Nous nous installons au refuge dans un confort relatif mais finalement agréable. Il y a des couvertures mais nous préférons notre bon sac de couchage car les nuits à cette altitude peuvent être très fraiches. Attention, on ne peut manger au refuge qu'accompagné d'un guide local qui connait bien le gardien. Cependant, moyennant quelques dirhams, il est quand même possible d'utiliser les réchauds. Pour les randonneurs autonomes, il faut donc prévoir le hors sac et faire plutôt les courses à Marrakech car il n'y a pas grand chose à Imlil.


2° jour - Samedi 1er aout

Départ du refuge pour le Toubkal à 6h. Il fait grand beau, pas trop froid, l'itinéraire est évident, on ne peut pas se tromper. Montée tranquille des 900 mètres de dénivelé en 1h40.Sylvie, Ali et moi au sommet du Toubkal Sylvie et Ali arrivent 15 min après. Vue depuis le sommet du ToukalLe Toubkal est un énorme tas de cailloux. Et si son ascension ne présente aucune difficulté par temps clair en été, ce doit être une sérieuse et magnifique course l'hiver en ski de randonnée.
Nous sommes les premiers de la journée à arriver au sommet à 4167 m. Nous avons doublé au moins 50 personnes dont certaines parties 1h30 avant nous !! Incroyable. En fait la plupart des candidats au Toubkal sont de simples touristes en visite au Maroc et passant par Marrakech. Ils viennent se donner des émotions en gravissant leur premier 4000 et souvent le dernier.
Aussi étrange que cela puisse paraître, pour moi l'ascension du Toukbal n'a pas été plus difficile en terme d'altitude, qu'un 2500 m en Haute-Savoie.
Après 1h de repos et de restauration au sommet, redescente au refuge par le même itinéraire qu'à la montée en 1h15. Puis 2h50 de descente longue et éprouvantante pour les pieds pour rejoindre Imlil.

A noter tout de même qu'il y a un refuge CAF à Imlil et que pour les bons marcheurs, le Toubkal est réalisable dans la journée.